Actualités

Inscrivez-vous à la newsletter du réseau

Conseils avant d’acheter un fonds de commerce

Vous souhaitez  acheter le fonds de commerce d’un bar, d’une brasserie ou d’un restaurant ?  Quels sont les éléments à connaitre avant de vous lancer ?

Qui dit fonds de commerce, dit clients !

Un commerce qui n’a pas de clients… n’a pas de fonds de commerce.

Il est important de se renseigner sur la clientèle dans n’importe quel projet de rachat et il convient de se poser les questions par ordre :

  • Qui seront les clients : employés de bureau, voisins, étudiants, leurs âges … ?
  • Etudier la population de la zone du bien à acquérir bien ?
  • Quel  devrait être ticket moyen admissible dans le quartier? – les étudiants n’auront pas le budget des employés de bureaux
  • Quels sont les menus qui fonctionneront le mieux ?
  • La clientèle sera-t-elle de passage ou constituée majoritairement d’habitués

Attention ! Une affaire qui fonctionne avec une clientèle non diversifiée peut être une affaire à risque. Exemple : un restaurant sur une zone de bureau n’aura forcément pas assez de clients le soir,  les weekends et au  mois d’août.

Le bail commercial du local :

Un des documents les plus importants à analyser, lors d’un achat d’un fonds de commerce,  est le bail commercial.

Vérifier les points suivants :

  • Durée restante à courir du bail
  • L’activité mentionnée dans le bail doit correspondre à votre activité, et s’il y a une discordance des activités envisagées,  il faut prendre en compte une éventuelle indemnité de déspécialisation et un changement du loyer.
  • Le montant du loyer, le dépôt de garantie, les modalités de révision et si la taxe foncière est mise à la charge du locataire.

Les salariés :

Autre point majeur à analyser lors d’un achat d’un fonds de commerce est  l’effectif du personnel en place.

Il faut identifier les employés qui occupent des postes important : le responsable en cuisine et le responsable en salle etc.

Les contrats de travail sont repris avec le fonds de commerce, il conviendra donc de composer avec l’effectif actuel. Toutefois, il peut être nécessaire de remplacer l’ancien chef d’entreprise si ce dernier effectuait des tâches que le repreneur n’effectuera pas. Dans la majorité des transactions le départ du patron risque d’occasionner le départ de-tout ou partie des salariés.

Dans ce cas,  il conviendra de s’y prendre à l’avance pour monter une nouvelle équipe afin d’être prêt pour le jour de la reprise du restaurant.

Le chiffre d’affaires du restaurant :

Le vendeur doit communiquer à l’acquéreur la liasse fiscale des 3 dernières années (s’il exerce depuis plus de 3 ans). Ces documents donneront les chiffres d’affaires et les bénéfices d’exploitation qu’il a réalisés .

Une analyse de  l’évolution du chiffre d’affaires déterminera plusieurs éléments :

  • Un chiffre d’affaires en baisse nécessite d’en analyser la cause : baisse de fréquentation, diminution des horaires et/ou des jours d’ouverture, baisse des prix… En fonction de la raison, il peut s’agir d’une bonne opportunité pour renégocier le prix du fonds;
  • Un chiffre d’affaires stable indique que le restaurant a atteint son rythme de croisière, il sera compliqué de progresser sans apporter de changements notoires;
  • Un chiffre d’affaires en progression est un  signal positif mais il faut toutefois en expliquer la cause : hausse des tarifs, accroissement des horaires ou jours d’ouverture, hausse de la fréquentation, ouverture de nouveaux commerces à proximité, événement exceptionnel…

Les Cabinets d’Affaires du réseau Procomm sont à votre disposition pour vous conseiller.